menu du site ceppa plan du site

logo club

info


Epagneul Picard


Epagneul Picard

Avant de présenter cette race régionale, il me semble opportun de présenter leur berceau de race :
LA PICARDIE. C’est une région du nord de la France rattachée à la couronne de France en 1477 et située entre les frontières de l’Ile de France, la Normandie, l’Artois et la Champagne.

La Picardie, plaine fertile par ses grandes étendues céréalières et betteravières ainsi que ses sous-bois offrent pitance au petit gibier tandis que ses marais abondamment fournis de roseaux, ajoncs, saules et peupliers sont le paradis du gibier d’eau. Ainsi le chasseur picard passionné a du faire appel depuis longtemps à des chiens de chasse à la fois spécialisés pour le marais et la plaine. Des chiens puissants et rustiques ont alors vu le jour dans ce pays : L’EPAGNEUL PICARD et LE BLEU DE PICARDIE.

Comme la plupart de leurs congénères, l’origine des épagneuls est très controversée. L’ignorance de nos ancêtres pour l’agriculture et l’élevage ainsi que l’abondance du gibier constituaient autant de facteurs d’utilisation irrationnelle de chiens de toutes sortes. Les premiers documents relatant de la division de l’espèce canine nous viennent des ouvrages romains de VARRON mentionnant deux espèces : les chiens de chasse dressés pour la bête fauve et le gibier et les chiens de garde qui sont sous l’autorité du berger. Toutefois, PLINE nous donne une description du chien de chasse : chiens qui trouvent les pistes, conduisant leurs maîtres qui les tiennent en laisse vers la bête et indiquant par une expression significative de la queue et du museau leur proximité avec le gibier.
L’épagneul de Picardie ne fait l’objet d’aucun manuscrit au début du siècle, si ce n’est que de vieux témoignages rapportés par monsieur De La Rue décrivant un chien assez lourd dont la robe se reproduit toujours égale à elle-même. Leur nez est excellent et leur courage bien connu en baie de Somme concurrençait localement les races importées dans le pays. Ses autres appellations de l’époque étaient : l’Epagneul français léger pour sa taille inférieure de 2 cm à son ancêtre et sa robe rouannée ainsi que l’Epagneul ardennais à robe noire marquée de feu en tête et aux pattes.
Au début des années 1900, les épagneuls de France concourraient dans une et seule catégorie sans distinction de race et c’est fréquemment que les chiens picards l’emportaient grâce aux élevages de Mrs RATEL et FLANDRE. C’est en 1907, que fut créé le club français de l’épagneul qui se répartit en quatre races : L’ Epagneul Français, l’Epagneul picard ou ardennais, l’Epagneul breton et l’Epagneul de Pont-Audemer.

En 1908, le standard de l’épagneul picard fut élaboré et reste inchangé à nos jours. Cette continuité est la preuve évidente de l’homogénéité de la race et du sérieux des éleveurs. Malgré la guerre de 1914-1918, l’élevage canin restait puissant en Picardie. Ainsi la SCP ( société canine de Picardie ) vit le jour en 1919 et ses dirigeants créèrent des comités spécialisés chargés de dynamiser les races, tel le groupement des amateurs de l’épagneul picard pour déboucher sur la création du club de race en 1921.

L’épagneul picard est un beau chien, fort, élégant, nerveux, solide et bien musclé que nous pouvons découvrir aujourd’hui. Sa robe est grise avec des plaques marrons sur les diverses parties du corps avec souvent du feu à la tête et aux pattes. Ses yeux ambres foncés sont bien ouverts lui conférant un regard expressif. Son poil abondant et légèrement ondulé lui confère une protection le rendant apte à travailler dans les endroits les plus difficiles et notamment à l’eau. Les oreilles sont longues, assez basses, attachées dans la ligne de l’œil et ornées de belles soies. Le fouet garni de belles soies est porté avec distinction.

Qualité de chasse du "Picard"

- Un chien rustique qui n'a pas peur d'affronter les climats les plus rudes;
- Une quête croisée naturellement et à portée de fusil, sans ces rappels à l'ordre incessants qui fâchent souvent leur maître,
- Une bonne finesse de nez et un arrêt ferme (pas de faux arrêteurs).
- Un rapport inné, ferme mais sans la dent dure;


En un mot, un chien facile à éduquer.

Vous apprécierez ses talents que vous soyez à la chasse en plaine sur les "rouges" ou les "gris", ne négligeant pas le capucin, ainsi qu'au bois où il fera merveille sur faisans et saura aussi déjouer les pièges de la belle mordorée. Vous le conduirez aussi au marécage où il mettra facilement à l'arrêt ces petites bécassines dans les près inondés, puis il vous servira de retriever pour vous ramener en pleine nuit un bec plat tombé au milieu de la mare. Enfin il excellera dans les fourrés les plus épais où pourrait être gîté "maître Jeannot".
Au quotidien, ce sera surtout un docile compagnon qui affectionne tout particulièrement jouer avec les enfants et que vous emmènerez se défouler, le long des sentiers battus.

Et puis, c'est aussi un beau chien que vous aimerez à faire admirer à tout votre entourage.

Club affilié à la Société Centrale Canine
Site des Epagneuls de picardie et de Pont-Audemer | tous droits réservés ©| janvier 2015 - juin 2017 | site optimisé pour firefox et google chrome | traduction Englishblogger deutschblogger
Conception| mention légal| espace réservé